portada otavalo
Arboleda Diego

Le guide ultime pour découvrir Otavalo en Equateur

Otavalo est une ville située dans la province d’Imbabura, à deux heures de route au nord de Quito. Elle possède une variété inégalée de paysages andins, qui mettent en valeur les montagnes qui bordent cette ville, ainsi que la couleur de ses habitants et l’harmonie de sa vie quotidienne.

Cette ville a un climat humide et froid qui avoisine les 8 à 15 degrés centigrades toute l’année, elle est aussi connue comme la vallée de l’aube, c’est une des villes les plus importantes d’Amérique du Sud grâce au savoir-faire et à l’ingéniosité des indigènes où ses mains restent les meilleurs outils.

Sommaire

Que faire à Otavalo

Otavalo est une ville artisanale et de grande renommée au niveau textile par sa grande quantité de vêtements qui y sont fabriqués, ainsi que les accessoires d’habillement, les instruments de musique, les ponchos, les espadrilles, les couvertures et une infinité de produits, qui sont de très bonne qualité, fabriqués à la main dans leur majorité avec de la laine et du coton, qui font de leur marché indigène le plus connu en Amérique latine et le plus demandé à visiter par les touristes.

Place des Ponchos

Au centre de la ville se trouve « la Plaza de Ponchos », où tous les mercredis et samedis les commençant se rendent sur les rues d’Otavalo. Il s’agit de la plus grande foire indigène d’Amérique du Sud, pleines de couleurs, de musique, de magie et d’objets colorés, qui attirent l’attention des passants, où vous pouvez trouver la plus grande gamme d’artisanat indigène, et avoir accès à une variété d’objets, conçus pour les adultes et les enfants.

Marché des animaux

 Le marché des animaux est situé dans la périphérie de la ville, c’est un lieu magique qui fait revivre les anciennes traditions où le troc été le seul moyen d’échanges entre les gens et entre les peuples. À environ 1km de la Plaza de los Ponchos, le marché au bétail est ouvert tous les samedis de 6h00 à midi. C’est un lieu de rencontre pour les populations indigènes, la découverte et l’immersion culturelle sont donc présentes au rendez-vous. Les indigènes viennent avec leurs animaux vivants prêts à être vendus et ensuite négocier ou troquer avec eux.

Le parc el Condor

À seulement 15 minutes d’Otavalo se trouve le parc Condor, un refuge privé pour les oiseaux de proie, qui s’est engagé à préserver les oiseaux qui ont été menacés par l’homme et qui ont été sauvés afin de rendre leur utilité à chaque oiseau pour qu’ils puissent retourner à la nature. Otavalo donne l’opportunité aux visiteurs d’être des participants d’une saine coexistence avec des animaux ce qui n’est pas très habituel de voir.

Le prix payé pour l’entrée permet de maintenir l’entretien de cet endroit. Le propriétaire est un américain qui réside en Equateur depuis de nombreuses années et il fait des spectacles et d’exposition avec quelques oiseaux, qui sont prêts à voler et à être regardé.

Lagune de San Pablo 

Lagune d’origine volcanique, issue du dégel du volcan Imbabura, de près de 4 km de dimension, à 10 km de la ville d’Otavalo, avec une température qui fluctue entre 4 et 6 degrés centigrades, d’eau calme, idéale pour les sports nautiques, ainsi que l’endroit parfait pour se reposer ou manger, avec une vue spectaculaire sur l’Imbabura. C’est un endroit idéal pour faire du camping et aussi voir des rituels cérémoniels indigènes.

Cascade de Peguche

Cascade avec 30 mètres de chute, on peut y accéder à pied depuis le centre de la ville, avec sa pente d’eau qui vient de la lagune de San Pablo, avec un chemin depuis son entrée verte, avec une forêt qui la protège. Il est possible de voir quelques flammes, qui sont typiques d’Otavalo, depuis son accès, il y a plusieurs endroits de pique-nique, de camping et de différentes promenades,  qui nous mènent à plusieurs points de vue de la cascade, quand on y arrive c’est impressionnant sa force et le vent qui nous submerge dans un coup d’eau et nous accueille à cette cascade, pour cette raison un imperméable est toujours recommandable, en plus c’est un lieu de célébration et de purification indigène, où chaque 21 juin, on célèbre les fêtes du soleil ou “inty raimi”.

Quand aller à Otavalo 

La meilleure période pour y aller est entre le mois de juin et août. Cependant, les marchés, les places et les activités à Otavalo sont ouverts toute l’année.

Comment se rendre à Otavalo

Depuis la ville de Quito on prend un bus dans le terminal terrestre de Carcelén au nord de la ville, le coût est de $2,50 environ. Les bus partent toutes les 15 minutes et dans la plupart ont la WIFI pour les voyageurs. Le voyage dure 2 heures et vous emmène jusqu’au terminal terrestre d’Otavalo qui se trouve près de la place centrale de la ville. Les horaires d’attention sont de 6 heures du matin à 8 heures du soir.

De même, vous avez la possibilité de louer une voiture ou bien d’opter pour un service de transport privé pour un prix de $2O par personne

Louer un véhicule et faites des belles balades en Otavalo

Hebergement

Il existe des hébergements pour tous les budgets, aussi bien les plus économiques que les plus exigeants. Pour réduire le coût de l’hébergement, il y a des auberges à partir de 15 euros avec une chambre partagée. Pour les plus exigeantes, à partir de 125 euros par nuit vous pouvez trouver des hébergements avec des restaurants, des courts de tennis, un mini-golf et des activités aquatiques inclus.

Où manger à Otavalo

En ce qui concerne la nourriture, à Otavalo vous pouvez savourer des plats traditionnelles en prenant le goût populaire des marchés, ainsi que des restaurants populaires qui servent les célèbres plats typiques avec des coûts qui ne dépassent pas $5, aussi, les chaînes de restauration rapide qui proposent des menus nationaux et international. Les plats typiques sont principalement à base de maïs, ainsi que la chicha.

Louer un véhicule et faites des belles balades en Otavalo

Cet article vous a plu ? Partagez le !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Nos articles qui pourraient vous intéresser